JOACHIM GARRAUD
Né à Nantes le 27 septembre 1968.


Après avoir perfectionné son piano et ses compétences en percussion, au cours d’une période intensive de sept ans au Conservatoire de musique classique de Nantes, en France, le jeune Joachim Garraud était sur le point de prendre un itinéraire plus électronique dans sa carrière musicale, devenant sur son chemin l’un des producteurs les plus influents et les plus respectés, non seulement sur la scène française, mais partout dans le monde.

 

Il a composé, produit, co-composé, co-produit et remixé avec et pour quelques-uns des artistes les plus légendaires de la planète - David Bowie, Kylie Minogue, Culture Club, Beyoncé, OMD, Deep Dish, Eurythmics, Paul Johnson, Cassius, Cerrone, Moby et Robbie Rivera. En particulier, c’est son travail et de vastes projets avec David Guetta, Bob Sinclar et Jean-Michel Jarre qui ont contribué considérablement à façonner la direction de l’électronique d’aujourd’hui. En co-composant et co-produisant les albums à succès de Guetta «Just A Little More Love», en plus de «Love Don’t Let Me Go» et ceux qui les ont suivi «Guetta Blaster» et «The World Is Mine» ; en travaillant avec Jean-Michel Jarre sur «Métamorphoses» et «AERO» ; en créant les labels GUMPROD et F*** Me I’m Famous avec Guetta ; nominé aux Grammy Awards pour «Meilleur Remix» aux côtés de Bob Sinclar pour leur remix de Deep Dish «Flashdance» - à chaque fois c’est Joachim Garraud qui est aux commandes.

 

Du développement de l’un des premiers concepts de représentation en live, en situant le DJ au-delà d’un maître de cérémonie, jusqu’à l’emblématique mascotte Space Invader ; de ses résidences séminales au Boy, au Queen et Space Ibiza jusqu’à ses performances à Coachella, Love Parade, Technoparade, Inox Park, Lollapalooza, Tomorrowland, Ultra Music Festival, Exit festival et plus - au cours d’un quart de siècle, Joachim Garraud a contribué à façonner la scène mondiale que nous célébrons aujourd’hui.

 

Sa grande aventure de 25 ans dans la musique électronique est aujourd’hui résumée dans un album double disque « 96/24 » (96 kHz / 24 Bits) présenté sous la forme de 4 vinyles collector, mais aussi en version téléchargeable contenant 18 fichiers master wave. Le premier disque a pour nom « Spatial », c’est ici que Joachim nous fait part de sa passion pour le DJaying. Le deuxième a pour titre « Vocal », une façon pour Joachim de nous montrer sa passion pour la composition.